Club Dorothée : une première émission mémorable !

Dorothée et son équipe en 1987

2 septembre 1987 sur TF1 : la Une, fraîchement privatisée, présente son émission jeunesse, le Club Dorothée. Une première en direct un peu compliquée : faux départs, problèmes de sons, play-back approximatifs… Rien n’a été épargné à Dorothée et son équipe !

Aucun doute : ils s’en souviennent encore ! Ce mercredi 2 septembre 1987, Dorothée débarque sur la Une. Débarquer est le bon mot : depuis plusieurs jours, la chaîne, désormais propriété de Bouygues, diffuse une bande-annonce où la blonde animatrice et ses acolytes Ariane, Jacky, Patrick et Corbier sont parachutés sur la planète TF1 ! Savaient-ils que l’atterrissage ne se ferait pas en douceur ? Probablement pas.

» Abonnez-vous à Génération Club Do !

Tout devait s’enchaîner à merveille : le rideau devait se lever sur le logo « Club Dorothée », et Dorothée devait sortir de son décor de chantier pour interpréter « Ça donne envie de chanter », sa nouvelle chanson, écrite spécialement pour ce retour à l’antenne après 3 mois d’absence du petit écran et son éviction d’Antenne 2. Le résultat ? Un morceau de tulle qui peine à s’élever, un play-back parti trop tôt et une Dorothée comme désemparée, déboulant au milieu du plateau, incrédule.

Professionnelle, au fait des aléas du direct depuis ses années de speakerine à la fin des années 1970, Dorothée reprend la main. D’un naturel franc, elle s’avance vers son public : « C’est le premier jour, on a le droit à l’erreur, ce n’est pas grave ! Nous sommes en direct, ça se voit ! » Et de poursuivre, dans l’improvisation : « On va faire comme si vous n’aviez rien vu, je vais me cacher ! »

Le play-back repart, Dorothée et son équipe chantent, dansent. Un dernier souci de micro fermé quand Dorothée espère lancer un « Bonjour à tous » retentissant à la fin du morceau et l’incident est clôt.

Problème de play-back, acte II

Les bugs avec le son n’ont toutefois pas dit leur dernier mot… La victime, cette fois : Corbier. Le chansonnier, seul animateur débarqué de Récré A2 en même temps que Dorothée, compte interpréter « Le nez de Dorothée ». Problème : la bande… est à l’envers ! S’ensuivent quelques secondes de flottement où Dorothée, toujours prompte à la transparence, explique pourquoi la chanson ne se joue pas. Dans une séquence digne de Guy Lux face à Sheila, la musique démarre en trombe : Dorothée et Jacky quittent le plateau à toute allure.

Le reste du direct se déroule dans une relative tranquillité. L’invité, le champion du monde Emmanuel Pinda, fait quelques démonstrations de karaté. Après trois heures de direct, c’est une Dorothée détendue qui lance, toujours franche : « L’émission est finie, hélas pour nous, tant mieux pour vous, je ne sais pas… » Quelques secondes de battement avant le lancement de la chanson « Docteur » et c’en est fini pour cette première émission, emblématique de la saison 1987-1988. Des incidents, il y en aura encore beaucoup dans les semaines à venir : dessins animés qui ne démarrent pas, coupures d’électricité, ruptures d’antenne, play-back plus qu’approximatifs… Un rodage qui apparaît particulièrement savoureux aujourd’hui, marque d’une télévision privée à ses balbutiements, presque improvisée.

3 Comments

  1. Ludo

    6 juin 2014 à 17 h 31 min

    C’est ce qui faisait aussi le charme des directs

  2. Frédéric

    12 juin 2014 à 21 h 54 min

    Cultissime cette première émission. Pourrions nous revoir celle du matin également ?

  3. Etienne

    29 juin 2014 à 9 h 23 min

    L’émission qui m’a beaucoup marqué, c’était lors du relooking du plateau.
    Si je me rapelle bien, c’était un mercredi après-midi en Mars(?) 1989. Il me semble également que c’était la première du dessin animé « Ken le survivant ». Gi Joe passait en toute première position.
    Merci!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *