Dragon Ball Super : on a vu le premier épisode ! (RÉSUMÉ)

Dragon Ball Super : le résumé du premier épisode

Dimanche, la télévision japonaise a diffusé le premier épisode de Dragon Ball Super, la nouvelle suite de Dragon Ball. Génération Club Do vous dit tout !

Vous cherchez une bataille épique et des Kaméhaméha ? Vous n’êtes pas au bon endroit. Ou en tout cas, pas encore… Le premier épisode de Dragon Ball Super, proposé le 5 juillet sur FujiTV au Japon, n’a qu’une vocation : raccrocher le public à l’intrigue abandonnée en 1996 avec la fin de Dragon Ball Z et la bataille contre Majin Buu.

Le seul combat de cet épisode est une victoire de Sangoten et Trunks contre… un serpent géant ! Les deux amis, en quête d’un cadeau pour Videl, sont attaqués par l’animal, qu’ils terrassent en quelques secondes. L’occasion d’apprécier que les deux garçons n’ont rien perdu de leur force.

Sangoten dans Dragon Ball Super.

Dragon Ball Super : Sangoku agriculteur, un style très soigné

Dragon Ball Super S01E01 s’ouvre sur des images de 1996. Le résumé des épisodes précédents propose des extraits des combats vus il y a vingt ans. Quelques secondes qui ont le mérite de souligner la qualité d’image et de réalisation de ce Dragon Ball Super, avec un style très travaillé des ombres et des couleurs, très vives. Le visionnage en HD est somptueux.

Sangoku dans Dragon Ball Super

Le public de 2015 retrouve un Sangoku désormais agriculteur. Contraint par Chichi à faire vivre sa famille, le voilà assis sur une moissonneuse-batteuse, à labourer les champs, écharpe autour du cou. La visite de Sangoten, Bento à la main, nous rappelle l’appétit pantagruélique du héros.

Dans Dragon Ball Super, Sangoku a toujours le même appétit

La première séquence de Dragon Ball Super offre aux téléspectateurs une belle image père-fils. Sangoku, parti s’entraîner, laisse à Sangoten les clés du tracteur. Erreur : le garçon, pas très assuré, fonce dans un ravin. Sangoku empêche sa chute à quelques mètres de l’impact et sauve son fils d’une mort certaine.

La menace Beerus

La suite rappelle la particularité de Dragon Ball Super : si l’histoire intervient après l’arc Majin Buu de 1996, cette nouvelle série intègre des éléments des films Battle of Gods et La résurrection de F., sortis en France cette année. Ceux qui ont suivi ces deux films ne seront pas surpris de retrouver Beerus, dieu de la destruction.

Beerus dans Dragon Ball Super

Un Beerus qui ne fait pas défaut à son caractère habituel puisqu’il détruit une planète entière d’un simple claquement de doigt…

La fantaisie toujours au rendez-vous

Pas de gigantesque combat (pour le moment) dans ce Dragon Ball Super, mais tous les ingrédients de la série sont là, à commencer par l’humour et la fantaisie. Ainsi, les téléspectateurs de FujiTV ont retrouvé un M.Satan toujours aussi frimeur, un Boubou capricieux, et une Chichi au tempérament de feu qui n’hésite pas à mettre Tortue Géniale à la porte.

Tortue Géniale dans Dragon Ball Super

Cet épisode, qui nous ramène à coup sûr en enfance, raccroche les wagons. Les dernières minutes promettent ce que tout le monde attend : le retour de Sangoku à l’entraînement. Dans les dernières minutes de l’épisode, M.Satan, pour le remercier d’avoir battu Buu et d’avoir donné un coup de pouce à sa célébrité, lui offre beaucoup d’argent. Sangoku va donc pouvoir quitter son tracteur.

Une bonne nouvelle, d’autant que la menace de Beerus semble inquiéter jusque dans le monde Kaioshin…

Redécouvrez le générique de Dragon Ball Z, lors de sa diffusion en France en 1991 :

À lire aussi :
La moto à une roue de « Dragon Ball » devient réalité ! (VIDEO)
Dragon Ball Super : de nouvelles images diffusées (VIDEO)
Dragon Ball Super : à quoi va ressembler le premier épisode ?

6 Comments

  1. Sharivan36

    5 juillet 2015 à 12 h 58 min

    Bonjour, il y a une erreur dans votre article, qui dit que les personnages des 2 films intègrent la série, c’est certain, mais dans l’épisode 1 de « dragon ball super », le dieu de la destruction rechercher le super Sayan God, cela veux dire qu’il n’a jamais encore rencontré Goku, Vegeta et les autres, cela veux dire une seule et unique chose : que le film « Battle Of God » se situe pendant la série, de même pour le film « Resurection Of Freazer ».

    Que Pan, la fille de Gohan et Videl n’est pas encore de se monde, car la fin de dragon ball z, avec le tournoi des arts martiaux n’était que prévisible pour faire une suite tel que « Dragon Ball GT », qui n’existe pas en manga papier et surtout que « Uub » qui est la ré incarnation humaine du méchant Buu n’est pas non plus dans cette nouvelle série, et dont les critiques étaient très médiocre

    C’était juste pour éviter toute confusions pour ceux qui n’ont pas compris le sens de l’histoire de cette nouvelle série et qui pourrai être perturbé par le faite que les 2 films aient été diffusés au cinéma soient sorties avant la série.

    Bonne journée.

  2. Fredd

    5 juillet 2015 à 13 h 04 min

    Vous etes sérieux??? vous avez osé mettre le générique d’ariane ?? c’est une insulte a ce mange !! il existe 2 oppening qui surpasse de loin cette version toute pourrie. Seul les incultes qui ne connaissent pas bien la série aiment cette « version »…quelle honte.

  3. Pingback: Dragon Ball Super : pas de diffusion en France avant la rentrée 2016 ! – Génération Club Do

  4. YO

    8 juillet 2015 à 4 h 14 min

    Slt n’oublier pas ke sangoku et c’est fils son d super geuriere donc une explosion de voiture ne pe pas lé tué…. Fo pas trop lé fragilisés se sont d dur n’oublie pas sa… Sangoku n’a pas besoin de tracteur il est un super geuriere !!!songoten et trunck son dja gran pourkoi lé faire reparaître petit trouve sa i logique… Se sont d super Sayen patin merd..

  5. Boussart

    7 août 2015 à 23 h 01 min

    J attendais sa s’ en plus y croire

  6. Pingback: Dragon Ball : 10 choses que vous ignorez sur la VF ! – Génération Club Do

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares