Famille, souvenirs, critiques : Dorothée se confie dans Gala

Dorothée sort de son silence cette semaine et se dévoile dans les pages du nouveau Gala, en kiosques mercredi.

Pudique, discrète, secrète, auto-protectrice : les qualificatifs ne manquent pas pour décrire le caractère de Dorothée. L’animatrice et chanteuse, qui fêtera son 62e anniversaire la semaine prochaine, reste fidèle à elle-même dans un portrait que lui consacre le magazine Gala.

Tout l’été, Gala revient sur ces personnalités qui ont dit « non au star-system ». Le choix de Gala s’est naturellement porté vers celle qui, après l’arrêt du Club Dorothée, a pris du temps pour se reposer, loin des caméras.

Dorothée dans Gala : « J’ai privilégié la carrière »

De l’article de Gala, on retiendra la barrière qu’impose Dorothée entre sa vie privée et le récit médiatique : c’est à mots couverts que la journaliste Jeanne Bordes évoque les moments difficiles ou la vie sentimentale. Dorothée, elle, revient sur sa vie sans enfants : « C’était la carrière ou la vie familiale, j’ai privilégié la première », dit-elle.

De ses parents et de son frère aujourd’hui disparus, Dorothée confie qu’elle « pense à eux tout le temps », marquée par une enfance pleine d’amour. « Je suis toujours la fille, je suis toujours la sœur », peut-on lire dans Gala.

Des projets ? Dorothée évacue la question

Dans l’article de Gala, Dorothée confesse que les critiques qui la visaient étaient « insupportables », à tel point qu’elle refusait souvent de les lire et bien sûr d’y répondre. « Si cela s’était déroulé à l’époque de Twitter, je n’aurais pas répondu non plus. Ça ne sert à rien d’envenimer les choses », lance l’interprète de Hou la menteuse.

Côté projets, Dorothée reste aussi vague que lors de son dernier passage radio, sur Europe 1 : « Est-ce que je suis obligée de répondre ? » Ici aussi, la retenue est de mise. 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

shares