Sœur Emmanuelle : son message aux jeunes chez Dorothée (1995)

Dorothée et Soeur Emmanuelle

Lundi 20 octobre, cela fera six ans que Sœur Emmanuelle nous a quittés. En 1995, elle était l’invitée de Dorothée dans Des millions de copains. Un extrait fort à retrouver sur Génération Club Do.

5 novembre 1995, Dorothée présente un nouveau numéro de Des millions de copains, son émission caritative du dimanche. Son invitée s’appelle Sœur Emmanuelle.

Découverte par les Français à la fin des années 1970, Sœur Emmanuelle a vécu 20 ans aux côtés des chiffonniers à Ezbet-Al-Nakhl, le bidonville du Caire. À ces populations qui vivaient dans les déchets, Sœur Emmanuelle a tenté d’apporter abris, écoles et soins. Un combat qu’elle n’a pas abandonné à son retour en France en 1993 : elle a fondé ASMAE Soeur Emmanuelle, association qu’elle vient présenter sur TF1 aux côtés de Dorothée.

Sœur Emmanuelle : « Jeune qui me regarde, j’ai quelque chose de très important à te dire ! »

En fin d’émission, l’animatrice laisse la parole à Sœur Emmanuelle pour s’adresser aux jeunes téléspectateurs réunis devant l’émission. La religieuse va saisir cette occasion pour s’adresser au public de Dorothée, face caméra, pendant deux minutes, sans la moindre note :

« Ecoute ! Jeune qui me regarde à cet instant, j’ai quelque chose de très important à te dire !

Premièrement, j’ai vu trop de jeunes qui sont assis et qui disent, découragés, haussant les épaules : « On ne peut rien faire, on ne peut pas trouver de travail, on va vivre comme on peut… » C’est faux ! Ecoute-moi : si tu t’acharnes… Tu sais ce que ça veut dire, s’acharner ? Ça veut dire se battre, jour par jour, on tombe, on se relève, on recommence. Je t’affirme que tu trouveras quelque chose mais bats-toi ! Acharne-toi !

Deuxièmement : tu me dis « Oh, moi, vous savez, je suis seul, personne ne m’aime… » Mais sapristi de pristi ! Tu dois aimer les autres ! Ecoute-moi bien : j’ai écrit un petit bouquin avec une certaine Marlène, une femme extraordinaire. Ça s’appelle « Le paradis, c’est les autres ». Le paradis, ce n’est pas toi ! Toi, tu fais un cercle, tu es au milieu, tes plaisirs, ton look, ce que tu vas faire demain : c’est bête, c’est macabre, tu t’embêtes toi-même et tu embêtes les autres !

Si tu te dis : « Le paradis, ce n’est pas moi, c’est les autres plus moi », demain matin, tu te lèves, quelle est la première personne à qui tu vas sourire ? Tu entends ce que ça veut dire, sourire ? Un simple sourire. Quelle est la deuxième personne à qui tu vas dire « Je ne peux pas faire quelque chose pour toi ? Je ne peux pas te rendre un petit service ? » Tu ne vas pas me dire que, du matin au soir, tu ne peux rendre service à personne, sourire à personne ? Je te donne le secret du bonheur ! Le secret du bonheur ! Pense à donner du bonheur aux autres, du sourire aux autres, acharne-toi pour travailler et écris-moi une carte postale pour me dire que tu as trouvé le bonheur !

Et Hamdoulilah ! Gloire à Dieu ! »

Sœur Emmanuelle, personnalité préférée des Français pendant plusieurs années, est décédée le 20 octobre 2008 à 99 ans. Son association est toujours mobilisée sur le front de l’enfance défavorisée avec en ce moment l’opération « Yalla pour l’éducation des enfants ».

1 Commentaire

  1. Sébastien

    21 octobre 2014 à 18 h 58 min

    Un message plein d’espoir, d’amour… Cette femme était une grande dame avec un coeur énorme ! Comment positiver la vie grâce à Soeur Emmanuelle !
    Encore merci à vous ! 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *