« Un amour de vacances », l’album de Christophe Rippert

Christophe Rippert en 1993

Dans Premiers Baisers, Christophe Rippert incarnait Luc, le beau gosse de service. En 1993, le jeune homme donne de la voix : ce sera « Un amour de vacances », un des tubes majeurs de l’ère des sitcoms.

Christophe Rippert a peut-être été hué aux Victoires de la musique (où il venait remettre un prix) mais, lui, au moins, il a vendu 500.000 exemplaires de sa chanson. Sixième au Top 50 en mai 1993, le jeune comédien, particulièrement volontaire pour sortir un disque au sein de l’écurie AB, cartonne avec « Un amour de vacances », une jolie balade aux allures de « Premier baiser », la chanson d’Emmanuelle Mottaz qui a inspiré la série du même nom.

» Abonnez-vous à Génération Club Do !

Le clip est signé Lionel Gédébé, illustrateur du Club Dorothée aux débuts de l’émission sur TF1, et réalisateur d’une poignée de clips remarquables comme « Tremblement de terre » de Dorothée ou « Tous un peu soleil » des Jumelles. Une vidéo sombre, tournée dans ce qui ressemble à une guinguette, où – surprenant – le réalisateur a assez peu misé sur le physique du chanteur.

Les clips du même album n’hésiteront pas, eux, à être totalement axés sur le beau Christophe Rippert : « Rien que du brouillard » et « Les garçons se cachent pour pleurer » ne sont que des prétextes à trois minutes de gros plans sur le visage du garçon. De quoi faire fondre les lectrices du Télé Club Plus dans l’attente des premiers pas sur scène de leur idole lors des « Mega Jacky Show », premières parties 100% AB des concerts d’Hélène

A signaler un fait très rare chez AB Productions : Christophe Rippert est auteur de ses chansons ! Il co-signe « Un amour de vacances » avec le tandem habituel Jean-François Porry (Jean-Luc Azoulay) et Gérard Salesses. Le parolier Michel Jourdan (auteur-compositeur pour Marie Laforêt, Dalida, Aznavour mais également Dorothée) est aussi crédité sur l’essentiel des chansons de l’album.

3 Comments

  1. Frédéric

    7 juin 2014 à 7 h 13 min

    Y’a pas que les lectrices du Télé Club Plus qui fondaient à l’époque … 😉

  2. samuel

    7 juin 2014 à 13 h 08 min

    L’album est très bon, faut bien le reconnaître. Et le fait que Michel Jourdan participe à la majorité des textes s’en ressent.Des textes un peu moins enfantin.Un disque super agréable à écouter.

  3. Guy

    17 juin 2014 à 0 h 28 min

    Il était beau gosse c’est vrai. Mais aujourd’hui quand on voit le stylisme et la coiffure… Aïe !

    C’était selon moi le plus motivé et le plus impliqué des chanteurs AB, mais malheureusement celui qui chantait le moins juste aussi ! 🙂

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *